22 mars 2009

Pourquoi octroyer le droit de vote aux étrangers ? Sous quelles conditions ?

 initiative_i_1_1254

Par sa situation géographique qui en fait un lieu de croisement des commerces et des populations, et par son passé d’ancienne puissance coloniale, la France est un pays de migration de longue date.

Actuellement, la France métropolitaine comptait 4.9 millions d'immigrés d'après l'INSEE ce qui représente 8.1% de la population totale. Mais il est non négligeable que ces 4.9 millions de personnes qui vivent dans le territoire français et qui sont en contact avec toutes les institutions françaises, aient le droit de voter car ils représentent avant tout la société française.

Tout d’abord il faut savoir que le droit de vote concerne la vie générale du pays et que choisir un bon représentant est important car il permet aux citoyens de voter pour un État qui leur correspond et ainsi leur volonté et leur préférence.

De plus, le droit de vote fait parti des droits fondamentaux d’une démocratie c’ est pourquoi ôter ce droit aux étrangers impliqués depuis un certain temps dans la société française serait une preuve d’injustice.

Il faut savoir aussi que les étrangers résidant sur le sol français ont des devoirs : ils travaillent et payent des impôts donc participent à l’enrichissement des caisses de l’Etat, c’est pourquoi il serait naturel que l’Etat leur accorde en échange des droits dont celui de pouvoir voter. De plus un étranger se voyant accorder des droits peut réaliser son importance dans la société et ainsi favoriser son intégration.

Dans l’état actuel des choses il est visible que l’opinion publique et les politiques se trouvent plutôt favorables à cet octroie du droit de vote. En effet en 1979, Jacques Chirac s’y était déjà montré favorable mais c’est pendant les années 80, lors du mandat de François Mitterrand, que la question avait été plus profondément évoquée par les 110 propositions de Mitterrand. Mais celui-ci s’était vite écarté du sujet en affirmant « l’état actuel des mœurs »ne le permettait pas.

L’accord du droit de vote devrait être accepté par l’Etat aux étrangers ne serait-ce qu’à une échelle municipale pour que l’étranger se sente au moins concerné par la vie et le représentant de sa commune. A cela il faudrait tout de même que celui-ci résident sur le sol français depuis plusieurs années et qu’il soit en situation de vie régulière. Cela serait déjà une première étape dans une éventuelle volonté de naturalisation mais surtout une grande étape dans la considération et la confiance de l’Etat aux étrangers.

 

 

 

Posté par ECJS_2009 à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi octroyer le droit de vote aux étrangers ? Sous quelles conditions ?

Nouveau commentaire